14/09/2008

Abération SPJ.

La SAJ travaille mieux que le SPJ; malheureusement ont moins de pouvoir.

La direction affirme que l'on peut très vivre avec 1 parent.

La direction a vu des enfants en parfaite santé physique et psychique !!!...

(Le SAP peut entraîner de lourdes conséquences)

Refuse l'avis d'un psychologue spécialisé en "Rupture du lien parental"; parce qu'ils veulent avoir raison et enfoncer en plus le parent aliéné.

Alors que la SAJ a bien vu le danger Psychique.

18:07 Écrit par Caroline1234 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : spj, saj, sap, rupture du lien parental |  Facebook |

Commentaires

Bien raison, En effet, le SAJ a bien vu le SAP et a bien déterminé les conséquences psychologiques de mes enfants. Le dossier est passé au SPJ qui lui, a recommencer le travail du SAJ, d'où beaucoup de perte de temps et n'a pas su prendre les bonnes décisions à temps et surtout, dire clairement que la maman est aliénante. De ce fait, placement des enfants mais par jugement confirmé en appel demandé par la mère. Enfin, le SPJ n'a pas eu d'autres choix que d'appliquer la mesure de placement. Sinon, ils seraient encore en train de souffrir voire d'en arriver à des catastrophes. En effet, il ne cesse de m'enfoncer (le père) alors que la mère peut tout se permettre. Je passe les détails car c'est ahurissant ce qu'elle a pu faire et ne pas avoir été sanctionnée. Ah, la justice, le système etc, vraiment pas fait pour les pères...

Écrit par : patcool | 06/07/2009

Suite SAP Pas fait pour les pères et encore moins pour les enfants. Car le SAP à une telle puissance que ce sont les enfants qui payent alors que le criminel est l'aliénante. Les conséquences psychologiques du SAP sont irréversibles. Quand, les "professionnels" comprendront cela et agiront directement et non aporès 7 ans. Soit lorsque les enfants sont ados.

Il y a encore beaucoup de travail à faire en ce sens et surtout prendre exemple, rapidement,sur d'autres pays.

Écrit par : patcool | 06/07/2009

Les commentaires sont fermés.